Sages
Advertisement

Ce qui suit est une transcription partielle de la video (https://fb.watch/8LAGSzDqDK/)

Mots clés : Hindouisme, Krya Yoga, Patterns, Conditionnements


02.21 Ce soir on va parler de Karma et patterns, un petit peu comment ça fonctionne, quels sont les patterns que nous avons toujours tendance à remettre dans notre existence, dans notre vie, comment elle fonctionne et à quel point elles peuvent pourrir notre existence, nous empêcher de voir avec juste ce qui est. Être présent, être là, et voir la vie se dérouler, parce que notre égo, il souhaite intervenir, parce qu'on a envie de ceci, on veut, on croit ceci, on croit cela. Et quand il y a beaucoup de monde et qu'on observe les gens, eh bien on voit les jeux qui peuvent se jouer, comment ils peuvent fonctionner, et à quel point le schéma inconscient qui crée toute la structure de notre égo, qui nous empêche d'être présent, nous empêche d'être pleinement épanoui dans ce qu'on est, de vivre la relation telle qu'elle est, parce que nous surimposons nos croyances, nous surimposons notre perception de l'environnement, nous surimposons ce que nous pensons, parce que nous sommes convaincus de quelque chose.

Et en fait, qui que nous soyons, quoique nous fassions, tout ce que nous pensons être convaincu, est juste un mur d'illusions posé devant nos yeux et ce mur d'illusions, il est un voile terne nous empêche de voir au-delà de l'immensité de ce qui est. Ou lorsqu'il disparaît, eh bien il y a juste la fluidité qui est la, et il ya juste la fluidité dans tout ce qui se passe, dans tout ce qui doit être fait, dans tout ce qui doit se faire, il n'y a plus rien qui s'accroche, parce qu'il y a juste l'accueil, l'accueil sans rien d'autre, sans attente, sans croyance, sans projection, sans envie, ou les choses se reçoivent et s'en vont, et ça, ça s'appelle être libre.

Et beaucoup de gens ont des difficultés à faire cela, parce qu'il y a quelque chose qui s'appelle des patterns, des schémas répétitifs en sanskrit, on dit des Samskaras. Ça veut dire que nos habitudes du passé, elles sont tellement puissantes et tellement fortes, qu'elles viennent se surimposer sur l'instant d'éternité que nous sommes, et elles nous font agir ou réagir de manière souvent ... On se met dans les ennuis, on se crée du tort, on se crée des choses qui nous blessent, et qui ont tellement zéro valeur. Parce que nous sommes dans le concept de l'égo et ses habitudes du passé, ces Samskaras, ça s'appelle très exactement Karma.

05.46 Ce qui est intéressant, c'est de partir depuis votre premier souvenir et de regarder ce que vous répétez régulièrement dans votre vie. Partez déjà de cette vie-ci, et regardez ce que vous répétez, et regarder comment est-ce que ça s'active à l'intérieur de vous, et comment ça vous fait réagir. Si on observe ce pattern-là il se passe une chose très intéressante, et ça c'est le moyen direct de travailler sur le Karma, c'est le moyen le plus rapide qui existe, parce que le Karma, la vie elle est attitudinale, c'est ce qu'on va déclencher sur l'instant T, qui va créer le reste que l'on va vivre, et c'est ce que l'on crée en termes d'attitude, sur l'instant T, qui va créer le reste que l'on va vivre.

Je n'ai pas dit, c'est ce que nous avons fait avant qui vient influencer l'instant T, parce que comprendre la théorie du Karma, c'est comprendre les patterns, c'est comprendre la loi de cause à effet, c'est comprendre les différents aspects et fondements du Karma, quel type de Karma existe. Mais ça n'est en aucun cas passer son temps à regarder ce qui a été fait, ne serait-ce que dans cette vie, et encore plus dans les vies passées, pour régler la problématique présente.

07.37 donc arrivé à cet instant T, j'ai le choix, j'ai le choix d'être pleinement présent, d'observer, de regarder ce qui est, et d'avoir le discernement de ce qui est en train de monter en moi. Et de ce moment-là, j'ai la possibilité d'avoir une attitude, et depuis cette attitude, de faire un choix. Et ce choix-là, il sera assumé pleinement, et non plus après derrière avec des schémas de victime ou bourreau, etc ... Il sera juste assumé, parce que c'est ce qui est juste, c'est ce qui résonne. Et du moment où on arrive à faire ça, et bien les choses qui se présentent à nous, elles n'ont plus le même impact. J'ai pas dit qu'elle nous dérangeaient ou nous dérangeaient pas, parce qu'il y a toujours des choses qui dérangent, mais elles n'ont plus le même impact.

08.49 Et quand on commence à comprendre, ne serait ce qu'en tout premier lieu, tous les patterns, quand on commence à comprendre les patterns à l'intérieur de nous, on peut juste changer l'attitude, et du fait, elles vont gentiment s'adoucir. Et si on commence à se connaître et c'est pour ça que c'est un des grands secrets la méditation, parce que la méditation, c'est le moyen le plus efficace, le plus simple, et le plus facile, pas pour atteindre quelque chose, pas pour aller quelque part, mais pour se connaître soi-même. Et du moment où on commence à connaître comment fonctionne notre mental, on peut commencer à faire quelque chose, c'est faire en sorte de ne plus être dirigé par notre mental, et ça c'est quelque chose qui est juste le début de la liberté, et de la plus grande des libertés, parce que ce ne sont plus nos prisons intérieures qui nous dirigent, mais nous pouvons observer nos prisons, et aller au-delà de nos prisons.

10.09 Tout le but il est là, quels sont les schémas les pires que vous possédez, quand on vous contrarie, quand on n'est pas d'accord avec vous, quand on vous bouscule un petit peu. Quel est le schéma le pire que vous avez, quelle est la réaction la plus forte, qu'est ce qui peut vous mettre le plus en colère, en tristesse, en peur ? Qu'est-ce qui peut vous mettre le plus en peur ? Qu'est ce qui peut vous mettre le plus en colère ?

Pour moi, ce qui va me mettre le plus en colère, c'est quand on va commencer l'irrespect, le mensonge et trahir mes valeurs. Et quand on fait ça, il ya des schémas répétitifs qui existent. Il y a quelque temps, et bien c'est quelque chose qui pouvait me mettre hors de moi et je pouvais devenir très tranchant, très incisif, très désagréable, ce qui n'a strictement aucune utilité, mais nous sommes juste tous des êtres humains, et ça c'est très intéressant. Et j'ai commencé à comprendre qu'il y a eu des blessures à un moment donné, qui ont fait que ce schéma existait tout le temps, et j'ai commencé à comprendre que je pouvais réagir différemment, que je pouvais respirer, que je pouvais me calmer. Et j'ai compris ça, parce que dans mon mental, plutôt que de rentrer directement dans la réaction, dans l'action, et bien juste un tout petit peu de recul, un tout petit peu de recul à choisir, à choisir comment est ce que je voulais réagir et quelle attitude je voulais avoir.

12.00 Deux choses. Pourquoi est-ce que quelqu'un s'autorisait à me manquer de respect, donc qu'est-ce qui l'autorise en moi à ce qu'il me manque de respect, et pourquoi j'avais besoin de vivre ce genre de situation ? Quelle est la leçon que moi je devais apprendre pour être équilibré dans ma conscience ? Pas pour grandir, pas pour faire quoi que ce soit, juste pour être équilibré avec moi-même, en étant bien, parce que s'il ya quelqu'un qui vient en face de nous, qui s'autorise à aller nous mettre dans notre colère, ça veut dire qu'il ya quelque chose de moi que je ne respecte pas. Et que peut-être, je dois apprendre à respecter cela, parce qu'il y a dans mon petit puzzle d'être humain quelque chose qui n'est pas, la pièce du puzzle qui est pas là.

Donc quelqu'un va venir, qui a l'opposé, la même forme, et poser cette pièce-là parce qu'elle me manque. Et moi je vais devoir apprendre à la mettre.

13.04 dans mon enfance, il y a des choses que j'ai vécues, rien de grave, qui ont fait que je ne me sentais pas respecté, des fois c'est des petites choses. Et en fait, je ne me suis pas respecté moi-même sur un certain nombre de choses, et ça a créé ça. Et en tant qu'adulte, il n'y avait pas ce respect-là cette intégrité-là donc à l'extérieur, je cherchais deux choses, un aspect qui s'appelle la reconnaissance, et l'autre aspect qui s'appelle : venez me montrer ce que je ne regarde pas chez moi. Ça s'appelle créer du Karma. Et plus j'agissais avec virulence quand on venait m'apporter le manque de respect face à moi, plus j'en créais et plus j'en faisais, parce qu’en agissant avec virulence, je ne me respectais pas.

On ne peut pas avoir de la violence avec quelqu'un et dire que l'on se respecte. On ne peut pas exprimer une forme de violence et dire que l'on a du respect. Parce que la base fondamentale du respect de la vie, c'est quelque chose qui est la non-violence. Il n'y a aucun lien d'être violent et de dire qu'on est épanoui et qu'on a du respect de la vie, parce qu'il manque une dimension, celle de l'amour intègre. L'amour intègre, c’est aimer tout et tout le monde sans porter de jugement.

Je pense que c'est la chose la plus difficile à faire, parce que, il y a des choses, quand on regarde le monde … il ya quand même des fois, ça racle un peu à la gorge, ça peut me faire monter les tours. Donc ça veut dire qu'il y a encore quelque chose, pour que je puisse me développer et que je puisse apporter plus de compassion, donc je dois encore travailler. Et si je suis sur ce monde-là je ne suis pas là pour le changer, parce que c'est pas le monde que nous devons changer, c'est nous même. Et nous changeons nous-mêmes en corrigeant nos attitudes, nous corrigeons nos attitudes par la persévérance, le travail sur soi, la discipline, la performance.

Donc qu'est-ce que nous pouvons faire pour adoucir votre Karma ? Qu'est-ce que nous pouvons faire pour comprendre les patterns qui nous animent et quels sont les patterns qui nous animent ? Alors prenez les cinq choses fondamentales qui sont : Qu’est ce qui vous rend triste ? Qu'est ce qui vous rend en colère ? Qu'est ce qui vous met dans vos peurs ? Qu'est ce qui vous met dans les soucis, les craintes et les angoisses ? Et qu'est ce qui vous met dans l'amertume, le contraire de la joie si vous voulez ? Prenez juste un petit moment, vous prenez un papier, un crayon et vous écrivez, quelles sont des choses qui viennent vous toucher ? Et vous les prenez l'un après l'autre et vous regardez dans votre passé quels sont les éléments qui ont existé, qui ont créé ces émotions-là et regardez s'il y a quelque chose qui s'appelle une ressemblance.

18.38 Il y a une chose qui est très importante à comprendre avec les schémas de pensées, la seule chose qui peut être changée, c'est nous-mêmes. Pour changer nous-mêmes il faut faire demi-tour dans sa conscience, il faut utiliser des symboles, et changer les symboles que nous avons à l'intérieur, il faut travailler les aspects différents de notre Etreté, la matière, la relation à soi, la relation aux autres, l'amour, la communication, et les perceptions.

19.31 j'ai envie de porter une réflexion, simplement la vie est, c'est nous qui nous accrochons à énormément de choses dont nous avons réellement pas besoin de nous accrocher et c'est notre choix d'accrocher et de vivre avec toutes les problématiques que nous avons autour de nous, que nous nous créons et dont nous sommes pleinement et entièrement responsables. Et une des clés pour pouvoir se transformer en profondeur, c'est juste de dire, nous sommes responsables, je suis responsable de ce que je vis, de comment ça fonctionne dans ma vie, de ce que j'en fais, de comment je le transforme et où je le projette.

Je suis responsable de ce que je vis, je suis responsable de ce que j'ai, je suis responsable de ce que je fais, je suis responsable de comment je me transforme, et jusqu'où je me projette. Je suis responsable ce que je crois et si quelque chose que je crois ne me plaît pas, qu'est ce qui m'empêche de changer de système croyance ?

Avoir le sentiment de peur quand quelqu'un vient vers vous en colère et vous agresser et que vous vous protégez, excusez-moi c'est un sentiment normal, avoir de la colère ou encore de l'adrénaline qui monte quand on nous agresse, c'est un sentiment naturel, alors ces sentiments qu'on les qualifie comme négatif, mais a un moment donné, si vous n'avez pas l'adrénaline qui monte et qui vous donne cette espèce de chaleur intérieure qui nous conduit par la colère, eh bien ça, ça va pas bien fonctionner. Par contre l'expression de la colère est une autre choses et la manière dont on va exprimer, ça c'est deux choses qui sont totalement différentes. Donc négatif positif, eh bien les deux sont strictement nécessaires et tout l'univers est bâti là-dessus, nous également dans notre fonctionnement.

Accueillir ce qui est, c'est les deux, et accueillir quand il y a une frustration, plutôt que de dire c'est pas bien, et bien c'est l'accueillir pleinement. Elle est éphémère, impermanente, donc on la regarde avec un petit sourire, et c'est tout.

31.41 donc revenons un peu en arrière, quelles sont les choses qui vous touchent le plus ? Quels sont les éléments déclencheurs, ce que vous allez mettre en place pour que la prochaine fois ou ça arrive, vous puissiez changer d'attitude ... j'étais parti de l'exemple de la colère, quand quelqu'un manque de respect, la prochaine fois que quelqu'un me manque de respect, eh bien je vais faire ce geste et ce geste va me dire que je dois respirer profondément. Je vais le conditionner un peu, je vais le répéter 5 6 7 fois et je vais essayer d'être attentif à ce qui se passe et quand ça va arriver, je fais l'utiliser. Et je vais avoir un mantra, qui est Neti pour ma part et je vais juste prendre du recul. Et en faisant cet effort-là de temps en temps, la cause qui vient nous frapper pour nous apprendre le respect, elle va disparaître doucement.

33.06 Il faut comprendre un petit détail technique qui pour moi est évident, du moment où il y a un trait de votre personnalité quel qu'il soit, que vous n'appréciez pas, et que vous passez votre temps à dire : je veux le changer, ça me convient pas, c'est pas acceptable, c'est pas agréable, vous faites quoi, vous y mettez de l'énergie, que ça.

33.41 on va dire que vous êtes un groupe d'amis ou vous sortez régulièrement ensemble et dans ce groupe d'amis, y a une personne, vous la détestez. Et à chaque fois que vous la voyez, vous vous dites : mais qu'est-ce qu'elle est con … Est-ce que vous pensez que vous allez arriver un jour à l'aimer ? Et à changer votre relation ? Oui c'est tout simple, commencer par accepter, demandez-vous comment vous transformez. j'accepte cette condition là et je vais faire temps après temps.

34.53 ça prend du temps, ça prend vraiment du temps, mais pour vous nourrissez l'opposé. L'opposé de la colère ça va être la paix. Faites des choses qui vous mettent en paix très régulièrement, le plus souvent possible et quand la colère elle arrive, et bien simplement acceptez là, ne vous jugez pas et respirez, dites ok c'est cool j'ai eu de la colère, ce n'est pas la partie préférée de ma personnalité, mais voilà.

Advertisement