Sages
Advertisement

Ce qui suit est une transcription partielle de la video (https://fb.watch/8SyHsfaFt5/)

Mots clés : Hindouisme, Krya yoga, Ego


Transcription[]

04.51 on va parler ce soir d'égo alors qu'est-ce que l'ego ? C'est quand même une bien grande question et cette question est importante à comprendre, parce que c'est ce qui oriente notre vie. L'égo n'est pas un ennemi, l'égo est une illusion, une vraie illusion. Pour moi, c'est tout ce qui fait qu'on se sent au centre du monde. tout ce qui fait que nous avons beaucoup de choses irréelles dans notre existence et que nous confondons ce qu'est le réel de l'irréel, pas la réalité, mais le réel de l'irréel. L'égo fait partie intégrante du monde du mental et c'est pas un ennemi, c'est une illusion.

Si vous deviez chercher votre ego, où est ce que vous le chercheriez ? où est ce qu'il existe et qu'elle est sa réalité ? C'est une très bonne interrogation qu'on peut avoir. L'égo mystiquement, c'est celui qui crée la dualité, s'il n'y a pas d'égo, il n'y a pas de deux, il y a que le Soi, ce qui est on va dire le Je, la racine de la première pensée qui réside dans le cœur mystique. Du moment où les sens s'externalisent, ils vont capturer des objets, capturer des choses, entre guillemets, s'y attacher et créer quelque chose qui va être une différenciation, une dualité qui va dire, il y a l'extérieur du monde et il y a moi. Et à ce moment-là il y a une identité qui se crée et cette identité-là elle va commencer à exister sous une tonne et demie de manière différente et à chacun sa manière. Et ça, ça s'appelle l'égo.

06.58 En fait, c'est l'attachement à ça, qui fait que l'ego commence à exister, mais l'ego appartient au mental et le mental, c'est une énergie qui est contenue dans le Je, dans le Soi. Et il apparaît sous la forme du Je, quand les sens sont internalisé, quand on est en Samadhi, dans le silence profond, dans le calme mental profond, alors l'égo se dissout, pardonnez-moi il se dissout pas, il se met en silence. quand il se dissout, ça s'appelle Saraya Samadhi, quand il se met en silence ça s'appelle Nirvakalpa Samadhi, les noms sont pas très important, en finalité c'est toujours Samadhi il y a juste une fois où il est ferme et définitif et il n'y a plus de retour en arrière dans le monde de la dualité.

Et lorsque l'on pratique la méditation, on rentre dans ce silence là où il n'y a plus de 2, où il n'y a plus de dualité, où il n'y a plus l'égo qui est préoccupée par tout ce qu'il a à construire, ou ce qu'il a à faire, ou ce qu'il veut être ou ne pas être. bien avant d'être une identité construite, l'égo c'est ce qui crée la dualité dans le mental et pour cela, ce sont les organes des sens qui s'extériorisent et qui regardent le monde comme étant séparé de ... Pour essayer de le comprendre. Quand cela disparaît, ça s'appelle l'éveil, il n'y a plus aucune trace d'égo.

09.36 j'en étais à la première chose, c'est les sens qui s'extériorisent et qui commencent à s'agripper, j'aime bien le dire comme ça, aux objets extérieurs, aux formes intérieures,aux normes extérieures, et qui a besoin de ressembler à des normes, c'est la première partie de l'égo.

09.54 Mais si on n'avait pas d'ego, on serait un légume, s'il a été livrée de notre pack divin, c'est qu'il a juste place pour notre survie ?

j'aime beaucoup cette phrase là et je vais y répondre avec plaisir et il y a un monde créé, une création et un dieu qui crée des choses, peu importe, sans rentrer dans le monde des croyances, le monde existe parce qu'il y a l'ego, et il y a un dieu qui y a créé l'univers, parce qu'il y a l'égo. Du moment où les sens se retirent, il n'y a plus tout cela, il y a personne qui a créé quoi que ce soit.

C'est ce que vous trouvez quand vous êtes dans le sommeil profond, dans le sommeil sans rêve. A ce moment-là où est votre mental, où sont vos problèmes, où est votre corps où est le monde et tout ce qui existe, quelle en est la réalité ? Dans votre sommeil profond où sont vos douleurs et vos problèmes ?

10.57 que faire contre quelqu'un qui à un l'égo surdimensionné et qu'entends tu par égo surdimensionné ?

Ça dépend des relations qu'on a avec les égos surdimensionnés, en règle générale, pour ma part, je souris et je laisse passer, parce que pour moi c'est pas quelque chose de forcément intéressant à réagir et à interagir avec. Si j'ai obligation, je souris quand même, je laisse prendre la place qu'il a à prendre, les hommes ont besoin d'être des coqs et il faut les laisser être des coqs, ça leur fait du bien.

15.13 je vais passer par un autre chemin, du moment où nous naissons, jusqu'à l'âge, on va dire à peu près de trois ans, nous n'avons pas d'identité propre, nous avons un corps physique évidemment, mais nous n’avons pas d'identité propre et notre ego commence à se construire. Et de ce moment-là, on commence à créer une identité, un ensemble de concepts qui font qu'on répond à des données spécifiques, on commence à répondre à des attitudes, à des comportements et à des choses spécifiques, parce qu’on reçoit de nos parents, de notre environnement ...

D'abord ils commencent à nous appeler, ils m'ont appelé Serge, Serge, donc à un moment donné, qu’est-ce que je fais quand on m'appelle Serge, je commence à répondre, donc je m'identifie à une première identité.

16.04 comment est-ce que tu disciplines l'égo ? ouh là là j'adore la question, elle est super génial et c'est un petit peu comme si tu étais une ombre et qui voulait devenir lumière. En fait c'est pas avec l'ombre que tu peux devenir lumière, c'est en chassant l'ombre. Donc l'égo ne se discipline pas. C'est pas le but l'égo, il se dissout, il se dissout en ayant une pratique, c'est une discipline qui va d'abord calmer le mental en fonction des Samskaras, des habitudes que nous avons dans notre mental, on va apprendre à le concentrer, on va utiliser la respiration pour que progressivement, il puisse se taire et se dissoudre, ça c'est la première chose. Après la première chose qui est très importante à savoir, pardonnez-moi, à réaliser, à comprendre, c'est que nous sommes cela, ici et maintenant

16.56 il y a personne qui n'est pas éveillé, il y a juste le Je et il y a plein de pelures d'oignons qui sont venus se mettre tout autour, et en fait c'est tout ce qui s'est mis autour, ben là ça s'appelle Serge. Ça agit , ça interagit, ça a un caractère xy, c'est plutôt comme ci, plutôt comme ça. Le but c'est éplucher et on n'est plus ça. La manière la plus simple et la plus efficace, c'est l'investigation directe « qui suis-je ? »

17.56 le mental et le souffle sont mari et femme, quand l'un s'agite, l'autre s'agite, quand l'un se calme, l'autre se calme. Si on n'a pas assez de force mentale, donc d'énergie pour contrôler le mental, eh bien on doit commencer par faire des pratiques avant. C'est pour ça que le yoga et il a donné quatre voies

18.27 il a donné quatre voix parce que nous n'avons pas tous le même passé antérieur, donc on va parler de vie passée, n'avons pas tous les mêmes expériences de vie, nous n'avons pas tous commencé en même temps et quand Serge a commencé à s'intéresser au mysticisme, il a commencé par le début, par des mantras, des Pranayamas et un certain nombre de choses, et même d'autres exercices plus physiques, entre guillemets, pour pouvoir petit à petit apprendre à focusser son mental, apprendre a ce qu'il ne soit plus éparpillé tout le temps, apprendre a ce qu'il ne soit plus envahis d'émotions tout le temps, et faire gentiment ce travail-là

19.16 je trouve que douter jusqu'à ce qu'on vive l'expérience directe, c'est la plus grande des sagesses, ne rien avaler comme acquis, c'est une grande sagesse. Maintenant l'être humain il a un besoin fondamental, c'est un besoin de structure et c'est un estomac sur pattes, et à l'intérieur de lui, il y a des fondamentaux qui s'appellent l'ignorance, la peur, la colère. On va s'intéresser à l'ignorance. Si je montre que je suis ignorant, je vais me sentir menacé, et ma vie risque être en danger. Ce sont des circuits primaires du cerveau reptilien et du moment où il y a ça, qu'est-ce que je vais faire, eh bien on va mettre une hyper affirmation de soi, en disant moi je sais, en fait c'est une protection personnelle. Il faut juste gratter un tout petit peu et il faut comprendre les mécanismes de stress, comment ils se déroulent. Mais c'est un comportement qui est assez juste, pardonnez-moi, qui est assez courant, parce qu'on a ce besoin-là d'exister et d'être et ça vient aussi des modèles éducationnels qu'on a reçu. Voilà donc c'est normal.

Après c’est sage, ça s'appelle le doute méthodique, et quand on a une information de sagesse qui vient, quelle que soit la nature de l'information, ne pas en faire une vérité, mais la faire tourner autour de sa colonne vertébrale, et regarder comment elle fonctionne.

22.43 l'égo qu'on a n'est pas important, ce qui est important, c'est de savoir où on va et de travailler dessus pour pouvoir être Soi, de plus en plus heureux, parce que le problème de l'égo, c'est qu'il nous rend malheureux. Alors après c'est qu'est ce qui me rend malheureux dans notre vie et comment on le dissout et on le change ? C'est la seule chose qui compte. Le premier but de la vie,  et ça je le dis très souvent, c'est d'être heureux, et quand on veut une tonne de choses dans sa vie aujourd'hui ...

C'est sa sainteté le dalaï lama qui a dit un jour, si on apprenait à tous les enfants à méditer, en une génération il n'y aurait plus de guerre. Et je pense que je suis profondément d'accord avec ça, la méditation calme le mental et nous calme nos ardeurs émotionnelles, nos besoins émotionnels, nos désirs, et nous met dans une sensation de paix. Du moment où on est en paix avec nous-mêmes, on n'a plus envie d'être en guerre avec qui que ce soit d'autre, on a plus envie de discuter des heures de nos croyances, en imposant notre point de vue, en disant que nous on sait, nous on a, tout ça, ça devient complètement inutile, on est là et c'est tout. Et après quand l'égo se dissout, il ya quelque chose qui s'appelle l'expérimentation directe de ce qu'est la vie, et là il y a plus rien. Il y a juste tout et cela.

24.13 revenons à l'ego. Donc l'égo, c'est ce qui va vous faire entraîner des désirs. Alors l'égo, il est un petit peu marié avec quelque chose qui s'appelle Karma, Karma se sont toujours toutes nos habitudes du passé qui existent dans notre présent et qui veulent revivre et qui nous font vivre les expériences que nous vivons. Et dans le Karma, il y a toujours trois aspects. Il y a le premier aspect que nous voulons revivre des expériences que nous avons vécues, si nous avons vécu une expérience positive dans notre vie, j'ai eu un super repas et c'est tellement agréable que mon mental va vouloir revivre la même expérience. Il y a toutes les expériences qu'on n'a pas encore goûté, qu'on aimerait qu'on aimerait goûter.

25.22 il y a un troisième aspect du Karma qui est important, c'est celui qui fait que goutte après goutte, inspiration après expiration, et ça symboliquement c'est très important, eh bien on se dirige vers l'éveil, le besoin d'éveil. Comme nous sommes dans ce qui est appelé Maya, l'illusion, nous avons besoin de sortir de l'illusion, nous avons besoin de sortir du monde dans lequel on est, pour aller dans la réalité objective de ce qui n'est pas, de qui nous sommes, de ce qui est la non-dualité et cela. Donc ce sont les trois aspects du Karma. Le moment où l'ego intervient, c'est quand il s'approprie l'expérience. c'est moi je qui ai fait, moi, moi d'abord. Et les problèmes commencent

26.11 mais si cela est, la vie est, elle n'est pas décidée, provoqué, voulue, égotiquement construite, eh bien là est la sagesse de la vie, est ce que vous comprenez la différence ?

26.46 donc revenons, l'égo, c'est un gros oignon, on a parlé de la première identité, de la deuxième l'identité, et la troisième identité elle va commencer à se créer sur les blessures que nous avons eues. j'ai été rejeté dans mon enfance, c'est toujours symbolique comprenez bien, j'ai été rejeté dans mon enfance, donc je vais avoir besoin de créer de la … le besoin d'exister, donc je vais devenir, je vais avoir un certain comportement, une certaine manière d'être, parce que j'ai besoin d'exister et les blessures de base, elles vont renforcer des fonctionnements, moi j'appelle ça des pathologies, parce que pour moi, l'égo est une pathologie, qui vont nous faire avoir un certain comportement, vouloir un certain nombre de choses, et ça, ça va continuer à mettre une couche en plus, et on va rajouter une troisième couche en plus.

27.50 dans la société dans laquelle on vit, je dois avoir un statut x, un statut y, une réussite x, une réussite y, faire ceci, faire cela et puis après, je dois avoir une femme, des enfants, je dois avoir ceci et cela ... Tout ça, c'est l'ego, tout ça constitue l'égo et tout ça n'est qu'une illusion, une illusion qui se cache, qui existe à un certain moment dès le Je.

28.24 comment on peut ne plus avoir de désir dans notre société ?

Est-ce que j'ai dit que le but était ne pas avoir de désir ? Non le but est d'avoir des désirs sages, le but c'est d'avoir des désirs sages, des désirs qui vous embellissent, qui embellissent le monde, qui embellissent ce qui a tout autour de vous, qui vous rendent meilleur chaque jour.

28.57 il faut bien comprendre une chose qui est très importante et qui est très rarement dite, ce qui est défini comme étant appelé l'éveil, bien que ce soit une absurdité, c'est quelque chose d'à-causal, vous pouvez faire tout ce que vous voulez, vous pourrez pas vous éveillez ou pas vous éveillez, ça n'appartient en aucun cas à qui que ce soit. Il arrive, il est spontané, et quand il est là, il est là, point ! Maintenant, il va arriver un jour ou un autre, ça c'est une évidence. C'est juste quand et c'est ce que disait Kriyananda, le but c'est de se préparer, le but c'est de se préparer à ce que le terrain puisse recevoir la fertilité, à ce que la porte mystique que vous allez traverser, vous soyez prêt à la traverser et vous en prenez conscience.

31.41 la question est, qu'est-ce que vous êtes venu apprendre dans cette incarnation ? Si vous avez une pensée, gardez la, elle est importante pour vous, qu'est-ce que vous êtes venu réaliser dans cette vie-ci ? Construisez-vous la vie de vos rêves, pardonnez-moi de vous le dire, ce sera toujours un rêve. Sortez du rêve et réalisez le, c'est simple. La vie, l'égo, c'est celui qui a besoin d'avoir, de pouvoir, de croire, plus j'avance moins je sais.

37.05 pour revenir à l'ego, on peut préparer le terrain et on prépare le terrain de manière très simple, par la pratique de l'introspection. Il y a la pratique la plus simple, c'est l'investigation, faire demi-tour dans sa conscience et remonter le fil des pensées jusqu'à ce qu'on trouve la racine de la pensée et la racine de la pensée, c'est Je ! Et c'est la méthode de réalisation parce que, Je n'est pas exactement une pensée, Je est différente de toutes les autres, parce qu'elle est intimement liée à toute forme de pensée. Du moment nous avons une pensée qui vient dans la tête, même si on se dit chocolat, manger, miam, je veux, le premier c'est Je chocolat. Parce que ce Je là, il est tacitement induit dans toutes les pensées. Donc allez à l'origine de ce Je là est le chemin à faire. C'est pour ça que c'est la voie la plus rapide, sans cette pensée Je, aucune autre pensée ne peut exister.

Advertisement