Sages
Advertisement

Ce qui suit est une transcription partielle de la video (https://fb.watch/8Pycq7yiL_/)

Mots clés : Hindouisme, Krya Yoga, Karma, Éveil, Illumination



https://www.facebook.com/SergeEvequoz/videos/1325591437461554

Transcription[]

01.14 alors le Karma ; c'est pas une punition, c'est pas quelque chose de négatif, c'est pas quelque chose de méritoire non plus, c'est simplement une loi, c'est une loi de cause à effet, c'est une loi qui dit que toutes nos actions ont des causes et des conséquences. Et en fait, c'est elle qui va créer notre destinée, c'est elle qui va faire en sorte que nous allons construire d'une certaine manière ou d'une autre manière.

Une des choses qui crée du Karma, la première chose, c'est ce qu'on a dans notre mental, dans nos pensées. Et dans nos pensées inconsciences, c'est Karma. C'est nos pensées qui vont commencer à générer des comportements, des comportements qui vont générer des attitudes, des attitudes qui vont générer des expériences de vie, et des expériences de vie qui vont générer une destinée. Le Karma est juste cette simple et unique loi-là elle ne dit rien d'autre.

03.47 maintenant ce qu'on peut faire, c'est observer dans sa vie et ça c'est une chose que je vous encourage à faire. Je vais la développer de deux manières différentes. En sanskrit ça s'appelle Tarka, revenir dans son passé pour voir un tout petit peu les expériences qu'on a traversées. Faites demi-tour dans votre vie et regarder six expériences positives que vous avez eu, six événements positive que vous avez vécu et regardez quels ont été les éléments déclencheurs. Réfléchissez en amont de ces moments-là quel type de pensée vous avez généré, dans quels moments de vie vous étiez, quel type de comportement vous avez eu. Et regardez bien ce qui les a déclenchés.

Et après, faite une chose simple, répéter les dans votre présent pour déclencher les même moment, pour déclencher les mêmes choses que vous souhaitez déclencher. Faites la même chose avec des éléments constrictifs que vous avez vécu des éléments constrictifs que vous avez vécu dans votre vie, prenez en 10 et analysez-les, regardez les, et regardez quels sont les types d'émotions que vous avez eut, les types de comportements, les types de pensées, et simplement ne les répétez pas.

La manière dont on déclenche les événements dans notre vie, c'est par rapport à notre système de pensée, à nos systèmes de croyance. Quand on parle du Karma, il faut dire une chose, il est à la fois familial, donc j'ai hérité du Karma de ma famille en partie, donc il y a une partie de ce Karma-là.

Il y a une partie de leçons que je vais devoir apprendre pour pouvoir ouvrir plus de conscience, de tolérance, d'ouverture, de plein de choses dans mon mental, selon où je suis né, dans quelle famille je suis né, dans quelle éducation j'ai reçue, il y a aussi un Karma qui est lié au pays dans lequel je vis.

On a un Karma racial, je suis le type caucasien j'ai un Karma racial.

Quand on va rentrer dans des groupes, que ce soit des groupes religieux, un groupe de motards, un groupe politique, on rentre dans un type de Karma. C'est pour ça qu'il faut choisir à quel groupe on décide d'appartenir, dans quel endroit on va, et qu'est-ce qu'on fait. Tout ça, c'est Karma, c'est pas que ce qu'on vit, c'est dans notre conscient et dans notre inconscient. Donc tout ça c'est Karma.

Après il y a des Karmas qu'on peut changer, c'est notre Karma individuel. Dans notre Karma individuel, on peut créer des actions qui vont générer ce que l'on a envie de vivre. On va le créer par la méditation. Ça c'est une des choses les plus importantes.

09.25 Pour mieux comprendre ça, le Karma est désir. Et ça c'est quelque chose d'important. Le Karma est désir. C'est les désirs qui viennent de vos vies passées, c'est les habitudes de vos vies passées, de votre vie présente mais de votre passé, qui veulent s'exprimer et qui veulent dire dans le présent ce qu'elles ont à dire. Le but c'est d'adoucir les désirs, d'enlever les désirs, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. C'est le but ultime. Si vous arrivez à ne plus être attaché aux objets des sens, à ce qui est extérieur à vous-même, alors vous commencez à rentrer dans quelque chose qui s'appelle la liberté, la liberté d'être, point ! Il n'y a plus de : Je suis quelqu'un, je suis quelque chose, je veux quelque chose, j'ai des désirs que je souhaite amener quelque part ... Il y a juste la liberté d'être qui vous êtes. C'est un des premiers pas vers ce qui s'appelle la réalisation.

La réalisation c'est un nom assez bizarre, parce qu'en fait il y a rien à réaliser en réalité, soyez juste assis là et c'est parfait. Il n'y a pas de chemin mystique, il n'y a pas de chemin spirituel, il n'y a rien à apprendre contrairement à ce que, à peu près tout le monde dit, non, il y a juste à être simplement là assis dans la félicité. C'est votre nature profonde, c'est votre nature véritable, c'est ce que vous avez à réaliser, parce que j'ai pas d'autre mot et c'est un concept.

Du moment où vous réalisez ça, alors la peur, l'avarice, la colère, les frustrations, les besoins, les envies, tout ça disparaît et vous êtes juste présent, manifesté, et vous traversez l'existence telle qu'elle est. Ça c'est ce que vous avez à faire. Vous êtes cela !

C'est comme une graine que l'on plante dont la terre, mais là vous la plantez dans votre cœur. Si vous voulez créer une plus grande part de bonheur dans votre vie, gardez toujours cela à l'esprit, vous êtes l'immuable félicité et cette graine là elle va pousser, elle va simplement s'éveiller. C'est l'idée qui va prendre racine et devenir un arbre. C'est comme si vous mettre une graine dans la terre quand la terre reçoit la graine, elle sait pas ce qu'elle va donner elle la nourrit, elle y croit, elle n'y croit pas, elle ne se pose pas de question, elle fait avec et petit à petit, eh bien elle va commencer à grandir et ça peut être une belle rose, ça peut être un bel arbre peu importe. Ça va amener une réalisation.

Savoir que vous êtes cela, c'est la graine que vous mettez dans votre cœur, nourrissez la, pensez y, essayez d'aller jusqu'à l'origine du JE, à l'intérieur de votre être, demandez-vous où il est, dites-vous que vous êtes Brahma, Dieu, peu importe, c'est égal, c'est vous qui choisissez, et laissez ça mûrir, prendre maturité à l'intérieur de vous.

Mais un jour vous allez être aspiré là-dedans et vous allez commencer à comprendre que vous êtes créateur de tout ce qu'il y a autour de vous et que le monde n'a pas de dualité. Il n'y a pas de deux, c'est juste un rêve, quand vous vous éveillez de ce rêve, il y a juste la plénitude. c'est aussi simple que ça. Gardez ça en tête et utiliser un mantra qui vous permet d'aller vers ça. Om nama shivaya si vous voulez. Ça va aider votre mental à se focaliser et a entrer dans une part de paix de plus en plus profonde.

12.53 j'aimerais parler d'un concept qui s'appelle les passeurs de Karma, mon gourou disait toujours : ne perturbez pas, ne dérangez pas le rêve des autres ! Pour moi c'est important, ne dérangez pas le rêve des autres. Si vous perturbez le rêves des autres, vous créez du Karma, vous créez du Karma dans là vie de l'autre et dans la vôtre. Si vous perturbez le rêves des autres, vous perturbez votre propre rêve. Vous souhaitez changer le monde, le rendre meilleur, le rendre plus juste, le rendre tout ce que vous voulez, eh bien vous faites une chose simple, vous perturbez le rêve.

Quel est l'objectif ? Choisissez avec qui vous rentrez en action, si quelqu'un veut pas, ne faites rien, ne dites rien. Si quelqu'un pense que le monde est sans spiritualité, sans divinités, n'essayez pas de le convaincre, bénissez-le, aimez-le et passez votre chemin. C'est aussi simple que ça. Si vous devez interagir avec les gens, posez-vous la question, qu'est-ce que vous voulez amener dans la vie de l'autre, qu'est-ce que vous voulez déclencher dans la vie de l'autre. Vous pouvez soit éveiller et élever les gens, soit être constrictif à leur égard.

24.09 la loi du Karma est une force intérieure, c'est une force intérieure, ce n'est en aucun cas quelque chose d'extérieur à vous, vous êtes pleinement responsable de tout ce qui vous arrive dans votre existence, à chaque instant, c'est vous qui acceptez ou non, des expériences que vous vivez et que vous traversez. Croire que c'est quelque chose d'extérieur à votre personne, c'est un non sens, c'est de l'absurdité. Croire que c'est lié au hasard, ce que vous traversez et que vous avez un libre choix à 100%, c'est de la folie absolue.

25.28 il faut trier le grain de l'ivraie, il faut prendre ce qu'il ya de bon et après surtout allez l'expérimenter. Une autre chose, pour votre propre Karma et votre propre sécurité, et votre propre vie, ne croyez rien de ce qu'on vous dit, tant que vous l'avez pas vécu vous-même. Rien du tout, mettez en pratique. Mon gourou m'a toujours dit, il ya un truc qui s'appelle le doute méthodique, utilisez le doute méthodique. Il m'a dit plein de choses, il m'a enseigné plein de choses, à chaque fois qu'il enseignait quelque chose, j'ai dit ok, je vais aller réfléchir, je vais intégrer, je vais méditer sur le sujet, je vais regarder ce que ça donne en moi et je vais l'expérimenter. Et si l'expérience est directe et qu'elle est vécue, alors je peux la partager, je peux l'exprimer comme étant une vérité personnelle.

27.03 Les concepts, les croyances, les désirs, les projections, les envies, vous savez quoi ? Ça va faire une chose très simple, ça va faire que vous allez vous réincarner. La réincarnation, elle existe dans le monde du mental. Du moment vous réalisez en tant que tel, que vous vous éveillez à votre véritable nature, alors il n'y a plus tout ça. C'est comme quand vous êtes en train de dormir, au moment de vos rêves et que vous êtes en train de rêver dans le monde de tout ce que vous voulez, et d'un coup le réveil sonne, votre rêve s'arrête. l'état de Sarya Samadhi, le Samadhi permanent, c'est cet état-là où vous vous réveillez et en fait, il n'y à plus de 2, il y a plus rien d'autre, vous êtes cela. Tout le reste est fait pour vous conduire à ça. C'est tout

28.00 petit détail sur le Karma, le Karma c'est pas une prison, le Karma c'est un enseignant, le Karma il est là pour vous aider à réaliser quelque chose, que vous ne comprenez pas, il est là pour ça. Il vous emprisonne pas, il vous contraint pas, au contraire, il est là pour vous amener à votre vraie liberté. C'est le but de ça. Les expériences que vous traversez, elles sont là pour vous amener à la connaissance de vous-même. Elles sont pas là parce que c'est parfait de les vivre, elles sont là pour vous plonger à l'intérieur de vous-même, pour que vous puissiez aller dans votre véritable nature, le soi, c'est tout.

En deux ou trois petits mots, méditez, méditez, le souffle et le mental sont mari et femme, quand vous respirez vite, ça s'agite, pas compliqué ! Calmez votre respiration ! Suivez le rythme de votre respiration au début, si vous n'avez pas l'habitude de méditer, portez juste votre attention sur votre respiration, c'est vipassana, zazen, les débuts on va dire, peu importe, faites cela et vous verrez que vos pensées vont se calmer. Répétez cela, c'est la discipline et la rigueur et le temps que vous allez méditer à calmer vos pensées qui vont faire des choses. C'est comme si vous voulez jouer du Rachmaninov, du Mozart au piano, vous pouvez faire des gammes de do, des gammes de mi, des gammes de fa, si vous les faites une fois par année, je pense que dans cette vie vous jouerez pas du Rachmaninov. Si vous vous les faites une fois par semaine, je pense que vous allez peut-être arriver à jouer un peu de Rachmaninov, mais que ce sera pas aussi … Si vous faites ça tous les jours, tous les jours, alors un jour, vous ferez du Rachmaninov.

La méditation, c'est le même principe, c'est juste une question de discipline et de pratique, et c'est pas aller à l'extérieur encore une fois, c'est pas essayer de voir des Bouddhas. Mon gourou disait tout le temps, écoute mon gars, quand tu médites, si le Bouddha passe, eh bien laisse le passer quoi ! Reçoit la bénédiction et t'arrête pas à ça, laisse le passer, passe à autre chose, va à l'intérieur de toi.

30.24 donc méditer dans ce sens-là, de écarter entre deux pensées, il y a un silence, c'est le silence éloquent de la réalisation. Écartez les pensées le plus possible, jusqu'à ce que ce silence soit permanent. Il y a plusieurs étapes dans Samadhi, si on envie de rentrer dans les détails, la dernière c'est quand le mental meurt, il y a plus d'ego. Ok, il y en a qui vivent ça, pour ma part, c'est pas tout à fait ça, mais peu importe. Mais je sais qu'il y a des moments où le mental est tellement calme, qu'il y a une sérénité et une paix, d'une telle profondeur que le monde se dissout et qu'il n'y a plus rien d'autre qui existe. Ça c'est quelque chose que j'ai vécu.

Je sais que, bien avant que le monde existe, ma nature réelle existe déjà, parce que c'est quelque chose qui est expérimenté. Je peux parler que de ce que j'ai expérimenté, il n'y a aucune vérité là-dedans. Allez chercher ça et vous verrez par vous-même.

Que vous dire d'autre ? Oui mettez de l'humour dans votre vie, c'est une deuxième chose. Il n'y a pas plus concret que ça, mettez de l'humour dans votre vie, arrêtez de vous prendre au sérieux, déconnez un tout petit peu, c'est juste un rêve. Soyez une bénédiction pour les gens, amenez du bonheur dans la vie des autres, essayez de servir le plus possible les gens, faites de votre mieux tout le temps.

32.00 la non-violence. Arrêtez de vous juger, de vous battre, de vous fouetter le matin au réveil parce que vous n'êtes pas assez bien, assez beau, assez ... arrêtez ! c'est de la foutaise ! Sachez juste que vous êtes juste magnifique tout le temps. Vous n'êtes pas parfait, si vous étiez parfait, vous ne vous incarneriez pas sur terre, vous n'avez pas à devenir parfait, sinon vous allez disparaître de la terre, ce serait dommage. Soyez-vous, et tel que vous êtes avec toutes vos imperfections, vous êtes parfait.

Je suis un être parfaitement imparfait, je suis incohérent, je dis des choses dans un sens et dans un autre, selon à qui je parle, parce que j'estime qu'il n'y a pas de vérité ultime. Il y a qu'une manière de servir l'autre pour l'éveiller et le grandir, ça c'est mon côté mystique et c'est ce que j'ai reçu de mon gourou et pour moi c'est la meilleure manière de faire. J'ai plein de défauts je suis tel que je suis, c'est comme ça, parfaitement imparfait, devenez ça, ne vous jugez plus, ne jugez pas les autres, c'est pas la peine non plus

33.11 c'est une manière pour arriver à construire une vie plus heureuse et une vie meilleure. Si vous vous juger, si vous vous critiquez, si vous êtes trop rigoureux avec vous-même, vous allez mettre de la constriction dans votre vie. Et en mettant de la constriction dans votre vie, il va se passer une chose, vous allez vivre des expériences constrictive, vos pensées projettent ce que vous allez exister.

33.37 Voilà ! Ça ce sont les choses simples pour adoucir votre Karma, méditez, ne vous prenez pas au sérieux, pratiquez vraiment la non-violence, respectez toute forme de vie sensible, soyez une bénédiction pour les autres à chaque instant, soyez et choisissez avec qui vous faites les choses ou ne les fait pas. Ça c'est très très concret. C'est des tous petits détails de la vie qui créent une vie harmonieuse, c'est les regards qu'on a sur toutes les belles choses qui créent un mental harmonieux et un mental harmonieux crée une vie harmonieuse, rien de plus, rien de moins.

Inutile d'aller dans une grotte pendant 50 ans à se dire qu'est-ce que je suis con, être assis dans une grotte, je pourrais être en ville et profiter, c'est pire ! Restez là où vous êtes et soyez juste simplement vous et choisissez ce que vous voulez vivre et comment vous voulez le vivre.

Un petit exercice en conclusion réfléchissez à … Tarka, c'est un exercice assez simple, tous les soirs avant d'aller vous coucher, prenez cinq minutes, repassez les événements de votre journée, juste les événements de votre journée. Et dans votre journée vous dites : tiens, aujourd'hui j'ai rencontré … Joseph et mon comportement n'était pas terrible, j'ai été agressif, j'ai été désagréable. Corrigez ça dans votre mental, prenez le temps de corriger ça, ça va pas changer ce que vous avez vécu, d'abord, excusez-vous intérieurement parce qu'on est tous interconnectés, ça vous fera du bien et ça fera du bien, et en corrigeant dans votre mental , qu'est-ce que vous allez faire, vous allez apprendre à votre mental a changer d'attitude régulièrement.

Le mental est un fainéant et il est comme un chiot, il court dans tous les sens, il fait n'importe quoi tout le temps, du moment où vous commencez à le discipliner pour lui dire où il doit être et comment il doit s'asseoir, il devient dressé et il agit comme vous lui demandez. C'est pas le mental qui vous contrôle, c'est vous qui contrôlez le mental. Alors tous les soirs, faites ça et corriger vos actions, corrigez-les à l'intérieur de vous, vous allez fatiguer votre mental et un moment donné il va vous obéir, c'est aussi simple que ça.

Advertisement