Sages
(Page créée avec « L'illumination L'éveil à l'illumination survient directement avec la disparition de l'idée de moi séparé. "Disparition de l'idée de moi séparé" veut dire que ce que l… »)
 
 
(4 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
L'illumination
+
'''L'illumination'''
 
L'éveil à l'illumination survient directement avec la disparition de l'idée de moi séparé.
 
L'éveil à l'illumination survient directement avec la disparition de l'idée de moi séparé.
 
"Disparition de l'idée de moi séparé" veut dire que ce que l'on considère comme le moi n'est
 
"Disparition de l'idée de moi séparé" veut dire que ce que l'on considère comme le moi n'est
 
en aucune façon séparé du reste. Tout moi séparé illusoire serait interprété comme un cas
 
en aucune façon séparé du reste. Tout moi séparé illusoire serait interprété comme un cas
 
d'identité erronée.
 
d'identité erronée.
  +
  +
 
C'est ce problème d'identité erronée qui est au coeur de la souffrance humaine. Il fait de vous
 
C'est ce problème d'identité erronée qui est au coeur de la souffrance humaine. Il fait de vous
 
un objet séparé illusoire. Les objets séparés souffrent, point. La "disparition de l'idée de moi
 
un objet séparé illusoire. Les objets séparés souffrent, point. La "disparition de l'idée de moi
Ligne 10 : Ligne 12 :
 
émane naturellement de l'état de non-séparation qui se manifeste, à savoir vivre 'ceci-ici-
 
émane naturellement de l'état de non-séparation qui se manifeste, à savoir vivre 'ceci-ici-
 
maintenant'.
 
maintenant'.
  +
  +
 
Une modification naturelle se produit quand ce que 'je suis' cesse d'être considéré comme le
 
Une modification naturelle se produit quand ce que 'je suis' cesse d'être considéré comme le
 
`moi'. Avant cette modification, le 'moi doué de volonté consciente' tremble quand il marche
 
`moi'. Avant cette modification, le 'moi doué de volonté consciente' tremble quand il marche
Ligne 20 : Ligne 24 :
 
vient pimenter joyeusement l'état de conscience auquel nous avons donné le nom
 
vient pimenter joyeusement l'état de conscience auquel nous avons donné le nom
 
d'illumination.
 
d'illumination.
  +
  +
 
L'illumination est simplement un éveil à la compréhension sans ambiguïté de 'ce qui est'. Ce
 
L'illumination est simplement un éveil à la compréhension sans ambiguïté de 'ce qui est'. Ce
 
n'est pas autre chose. C'est voir que la manière dont ce monde semble fonctionner est une
 
n'est pas autre chose. C'est voir que la manière dont ce monde semble fonctionner est une
Ligne 29 : Ligne 35 :
 
mais ce qui est extraordinaire c'est voir que l'ordinaire est extraordinaire et l'extraordinaire
 
mais ce qui est extraordinaire c'est voir que l'ordinaire est extraordinaire et l'extraordinaire
 
ordinaire.
 
ordinaire.
  +
  +
 
Tout ce qui est nécessaire pour cet éveil à l'illumination, c'est voir que le 'moi' en tant
 
Tout ce qui est nécessaire pour cet éveil à l'illumination, c'est voir que le 'moi' en tant
 
qu'entité indépendante douée de volonté consciente est une illusion. Quand vous avez
 
qu'entité indépendante douée de volonté consciente est une illusion. Quand vous avez
 
pleinement conscience de votre néant, la seule chose qui vous reste à être c'est la totalité du
 
pleinement conscience de votre néant, la seule chose qui vous reste à être c'est la totalité du
 
ressentir. Ensuite le corps continue à vivre en ce monde en tant que partie du ressentir de
 
ressentir. Ensuite le corps continue à vivre en ce monde en tant que partie du ressentir de
'ceci-ici-maintenant'. D'où le dicton : « Avant l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau.
+
'ceci-ici-maintenant'. D'où le dicton : «Avant l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau.
 
Après l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau. »
 
Après l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau. »
 
Le corps et sa neurologie continueront de faire ce qu'ils font. Ils continuent de fonctionner
 
Le corps et sa neurologie continueront de faire ce qu'ils font. Ils continuent de fonctionner
 
dans le monde parce qu'ils font partie du monde.
 
dans le monde parce qu'ils font partie du monde.
  +
  +
 
Il y avait un Maître éveillé qui, dans son rôle d'enseignant spirituel, faisait constamment remarquer à ses
 
Il y avait un Maître éveillé qui, dans son rôle d'enseignant spirituel, faisait constamment remarquer à ses
 
étudiants que le monde tel qu'ils le connaissaient était une illusion. Un jour, un messager est arrivé
 
étudiants que le monde tel qu'ils le connaissaient était une illusion. Un jour, un messager est arrivé
 
pendant une causerie et annonça la mort du fils du Maître. Naturellement, le Maître s'est mis à pleurer.
 
pendant une causerie et annonça la mort du fils du Maître. Naturellement, le Maître s'est mis à pleurer.
En voyant le Maître pleurer, un étudiant a levé la main et a demandé : « Maître, tous les jours vous nous
+
En voyant le Maître pleurer, un étudiant a levé la main et a demandé: «Maître, tous les jours vous nous
 
rappelez que ce monde tel que nous le connaissons est une illusion. Et pourtant, en apprenant la mort de
 
rappelez que ce monde tel que nous le connaissons est une illusion. Et pourtant, en apprenant la mort de
 
votre fils, vous pleurez ? »
 
votre fils, vous pleurez ? »
« Oui, dit le Maître, et il n'y a pas de plus grande illusion que d'avoir son fils qui meurt. »
+
«Oui, dit le Maître, et il n'y a pas de plus grande illusion que d'avoir son fils qui meurt. »
  +
Quand on s'éveille à l'illumination, il y a toujours joie et tristesse, plaisir et douleur, amour et
 
  +
 
Quand on s'éveille à l'illumination, il y a toujours joie et tristesse, plaisir et douleur, amour et
 
compassion. On ne cesse pas de vivre la vie. Simplement, il n'y a plus de résistance au
 
compassion. On ne cesse pas de vivre la vie. Simplement, il n'y a plus de résistance au
 
ressentir par à un 'moi' illusoire. En tant que conscience, 'je suis' l'expérience de 'ceci-ici-
 
ressentir par à un 'moi' illusoire. En tant que conscience, 'je suis' l'expérience de 'ceci-ici-
Ligne 50 : Ligne 62 :
   
   
  +
Source : [http://fr.sages.wikia.com/wiki/Accueil http://fr.sages.wikia.com/]
   
D'ici a Ici, Se tourner vers l'illumination, Gary Crowley
+
'''D'ici a Ici, Se tourner vers l'illumination, Gary Crowley'''
 
[[Catégorie:Textes]]
 
[[Catégorie:Textes]]
 
[[Catégorie:Chemin]]
 
[[Catégorie:Chemin]]

Version actuelle datée du 7 août 2011 à 08:20

L'illumination L'éveil à l'illumination survient directement avec la disparition de l'idée de moi séparé. "Disparition de l'idée de moi séparé" veut dire que ce que l'on considère comme le moi n'est en aucune façon séparé du reste. Tout moi séparé illusoire serait interprété comme un cas d'identité erronée.


C'est ce problème d'identité erronée qui est au coeur de la souffrance humaine. Il fait de vous un objet séparé illusoire. Les objets séparés souffrent, point. La "disparition de l'idée de moi séparé" non seulement met fin à la souffrance, mais conduit à vivre naturellement la Règle d'Or, qui demande à ce que les autres soient traités comme vous aimeriez être traité. Elle émane naturellement de l'état de non-séparation qui se manifeste, à savoir vivre 'ceci-ici- maintenant'.


Une modification naturelle se produit quand ce que 'je suis' cesse d'être considéré comme le `moi'. Avant cette modification, le 'moi doué de volonté consciente' tremble quand il marche tout seul sur le câble à haute tension de la vie. Il craint bien sûr de faire une chute mortelle. La réorientation vers 'être conscience' entraîne la disparition de la peur. On marche sur le câble à haute tension débarrassé de la pesanteur du 'moi' illusoire. La réintégration apporte la joie de voir que le câble à haute tension est l'expérience de ce que vous êtes. La vue est extraordinaire. La foule est spectaculaire. Le corps lui-même est stupéfiant. La même expérience est totalement différente. Réaliser que ce que vous êtes est le ressentir de la vie vient pimenter joyeusement l'état de conscience auquel nous avons donné le nom d'illumination.


L'illumination est simplement un éveil à la compréhension sans ambiguïté de 'ce qui est'. Ce n'est pas autre chose. C'est voir que la manière dont ce monde semble fonctionner est une illusion. Cela ne veut pas dire qu'un organisme physique, un 'costume terrestre', devient parfait. L'éveil à l'illumination n'entraîne pas la soudaine apparition de pouvoirs psychiques. On ne devient pas brusquement capable de transcender les lois de la physique et d'accomplir des miracles. Il y a simplement une prise de conscience du miracle permanent du ressentir qui survient ici et maintenant. Le chercheur spirituel aspire à quelque chose d'extraordinaire, mais ce qui est extraordinaire c'est voir que l'ordinaire est extraordinaire et l'extraordinaire ordinaire.


Tout ce qui est nécessaire pour cet éveil à l'illumination, c'est voir que le 'moi' en tant qu'entité indépendante douée de volonté consciente est une illusion. Quand vous avez pleinement conscience de votre néant, la seule chose qui vous reste à être c'est la totalité du ressentir. Ensuite le corps continue à vivre en ce monde en tant que partie du ressentir de 'ceci-ici-maintenant'. D'où le dicton : «Avant l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau. Après l'illumination, coupe du bois et charrie de l'eau. » Le corps et sa neurologie continueront de faire ce qu'ils font. Ils continuent de fonctionner dans le monde parce qu'ils font partie du monde.


Il y avait un Maître éveillé qui, dans son rôle d'enseignant spirituel, faisait constamment remarquer à ses étudiants que le monde tel qu'ils le connaissaient était une illusion. Un jour, un messager est arrivé pendant une causerie et annonça la mort du fils du Maître. Naturellement, le Maître s'est mis à pleurer. En voyant le Maître pleurer, un étudiant a levé la main et a demandé: «Maître, tous les jours vous nous rappelez que ce monde tel que nous le connaissons est une illusion. Et pourtant, en apprenant la mort de votre fils, vous pleurez ? » «Oui, dit le Maître, et il n'y a pas de plus grande illusion que d'avoir son fils qui meurt. »


Quand on s'éveille à l'illumination, il y a toujours joie et tristesse, plaisir et douleur, amour et compassion. On ne cesse pas de vivre la vie. Simplement, il n'y a plus de résistance au ressentir par à un 'moi' illusoire. En tant que conscience, 'je suis' l'expérience de 'ceci-ici- maintenant', en permanence. Ce n'est pas autre chose !


Source : http://fr.sages.wikia.com/

D'ici a Ici, Se tourner vers l'illumination, Gary Crowley